Démarches en ligne
Effectuer une démarche en ligne

ETAT CIVIL

Demande d'acte d'état civil

Demande de carte d'identité

Demande de passeport

URBANISME

Permis de construire

Pose d'enseigne publicitaire

OCCUPATION DU DOMAINE PUBLIC

Demande d'autorisation de stationner

Demande d'autorisation d'occupation du domaine public (travaux)

Demande d'autorisation d'occupation du domaine public (commerce)

FOIRES ET MARCHES

Foire Teillouse 2017 - Formulaire de pré-inscription

Marchés de Noël - Formulaire de pré-inscription

Marchés de Noël - Réglement

RÉSERVATIONS

Inscription cantine et garderie

Réservation de salle

DIVERS

Marchés publics

Demande d'autorisation de loterie

Subventions aux associations 2017

Formulaire nettoyage des tags

Inscription sur les listes électorales

0 offre d'emploi

Planning des
équipements sportifs
Maison des associations
Réservation de salles
Journal de Redon
Voir tous les journaux
Plan de Redon
Contacts & horaires

Logo RedonHôtel de Ville
18, Place Saint-Sauveur
CS 80254 - 35601 Redon Cedex

Tél. : 02 99 71 05 27
Fax : 02 99 72 24 54

Du lundi au vendredi :
de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30
(le vendredi fermeture à 16h30)

Le samedi : de 9h à 12h
(état civil uniquement)

Accueil > Tourisme > Histoire et patrimoine > Histoire

Histoire

La fondation de la ville

Saint-ConwoionLa ville devrait son nom au mot Roton qui se transforma en Rodon, mot d’origine celtique désignant un gué, hypothèse qui correspond à la configuration des lieux. La ville est fondée en 832 par Conwoïon. Découvrant le confluent de la Vilaine et de l’Oust du haut d’une colline, l’archidiacre du diocèse de Vannes, et ses disciples constatent alors tout l’intérêt du lieu : un site protégé des invasions et calme, idéal pour la méditation.
Ce dernier obtient de Ratvili, seigneur du lieu, la donation d’un espace suffisant pour installer le monastère. En 832, un modeste ermitage fait de planches et de branches voit le jour. Nominoë, alors gouverneur de Bretagne, soutient cette fondation pour renforcer son pouvoir Entre 842 et 853, une première église en pierres est construite remplaçant ainsi la première bâtisse.
Une population s’installe peu à peu autour des bâtiments conventuels, le territoire monastique s’agrandit et donne naissance à une paroisse. Après l’an mil, l’église devient trop petite. La construction d’un édifice plus grand est envisagée.
L'abbaye bénédictine devient l'une des plus riches de Bretagne et étend très loin son influence économique, politique et religieuse. L'abbaye donne naissance à une nouvelle cité bretonne qui joue un rôle historique, plus particulièrement à l'époque du royaume puis du duché de Bretagne. Henri III d'Angleterre, allié du duc Pierre Mauclerc, passa six jours à Redon en 1230. Le Duc François II reçut à Redon le roi de France Louis XI en 1462.


L'abbatiale Saint-Sauveur est construite entre le 11e et le 18e siècles.

AbbayeElle comporte un clocher roman du 12e siècle considéré comme le plus beau monument roman de Bretagne. La tour gothique du 14e siècle est aujourd'hui séparée de l'église suite à un incendie qui détruisit une partie de la nef en 1780. Le cloître est construit au 17e siècle sur les vestiges de l'ancien cloître alors que Richelieu est abbé commendataire de l'abbaye.
Au 14e siècle, est entreprise la construction de l'enceinte fortifiée de la ville, sous l'égide de l'Abbé Jean de Tréal. Elle comporte 3 portes, 3 poternes et 13 tours. De ces remparts, on peut voir aujourd'hui le flanc nord du transept de l'église, la chapelle des Ducs et les remparts au-dessus du quai St Jacques. Les travaux réalisés au centre-ville ont mis à jour d'autres vestiges des remparts, notamment un bastion en face de l'hôtel de Ville, deux tours (14e) et un autre bastion (16e) place de la République ainsi que des éléments de remparts.

La canalisation de la Vilaine favorise le développement du port

L'ancien portLes navires de mer peuvent remonter jusqu'à Redon, alors avant-port de Rennes. Accostés au port de Vilaine, soumis alors à la marée, les navires peuvent décharger leurs cargaisons à terre ou bien transborder les marchandises sur des barges et bateaux fluviaux qui remontent ensuite la rivière jusqu'à Rennes. Sur le quai Duguay-Trouin, les demeures d'armateurs ou de négociants (17e et 18e) témoignent de cette activité maritime florissante. Les Greniers à Sel, la Tour Richelieu, le Château du Mail, l'Hôtel Carmoy complètent le riche patrimoine architectural du quartier du port.
le-bassin-a-flotEn lien avec la construction du canal de Nantes à Brest, le creusement du bassin à flot débute en 1836. Pendant de nombreuses décennies, il devient le coeur même de la vie redonnaise par son activité portuaire et par le développement des industries au 19e siècle.
C'est à Redon que le canal de Nantes à Brest coupe la liaison Rance-Vilaine reliant la Manche à l'Océan. Il fut terminé au milieu de 19e siècle faisant de Redon le carrefour des voies navigables de l'Ouest. Très peu de temps après, Redon devient également carrefour ferroviaire. La gare fut inaugurée en 1862. Elle est située sur la ligne Nantes-Rennes et Paris-Quimper.

A lire également