Démarches en ligne
Effectuer une démarche en ligne

ETAT CIVIL

Demande d'acte d'état civil

Demande de carte d'identité

Demande de passeport

URBANISME

Permis de construire

Pose d'enseigne publicitaire

OCCUPATION DU DOMAINE PUBLIC

Demande d'autorisation de stationner

Demande d'autorisation d'occupation du domaine public (travaux)

Demande d'autorisation d'occupation du domaine public (commerce)

ENFANCE

Espace Famille

DIVERS

Pré-inscription - Teillouse 2018

Demande d'arrêté municipal

Réservation de salle

Marchés publics

Demande d'autorisation de loterie

Formulaire nettoyage des tags

Inscription sur les listes électorales

Une offre d'emploi

Planning des
équipements sportifs
Maison des associations
Réservation de salles
Journal de Redon
Voir tous les journaux
Plan de Redon
Contacts & horaires

Logo RedonHôtel de Ville
18, Place Saint-Sauveur
CS 80254 - 35601 Redon Cedex

Tél. : 02 99 71 05 27
Fax : 02 99 72 24 54

Du lundi au vendredi :
de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30
(le vendredi fermeture à 16h30)

Le samedi : de 9h à 12h
(état civil uniquement)

Accueil > Sport - Culture > Vie Culturelle > Belphégor, le fantôme de Red...

Belphégor, le fantôme de Redon

port-en-1860-(light)1867 : par une nuit brumeuse, une goélette accoste au port de Redon et débarque une caisse volumineuse que réceptionne le professeur Camille Chanderne, enseignant au lycée Saint-Sauveur et égyptologue amateur. Dans cette caisse passée en fraude se trouve un sarcophage… Après un an de fouilles dans la région de la Mer Morte, Chanderne a découvert la momie d’une prêtresse, censée incarner le dieu barbare Belphégor. L’ancien souterrain situé sous le lycée lui sert à dissimuler sa découverte. Quelques semaines plus tard, Chanderne est retrouvé mort dans son lit. Des papiers griffonnés gisent sur son bureau. Dans la cheminée, on a brûlé des documents. L’affaire fait grand bruit à l’époque, sans pouvoir être résolue…

souterrain1887 : Arthur Bernède, un jeune lycéen, tombe par hasard sur le sarcophage en fouinant dans le souterrain et s’intéresse à l’affaire. Ce qu’il découvre en relisant les papiers conservés de Chanderne, le térifie : Belphégor est vivant. La momie a disparu ne laissant que quelques bandelettes moisies. Le dieu barbare erre dans les rues sous la forme d’un spectre habillé de noir et revêtu d’un masque funéraire. Epouvanté, Arthur Bernède s’enfuit alors vers Paris, sans savoir que Belphégor est sur ses traces…

Arthur Bernède1890 : Le jeune Arthur apprend l’art lyrique. Hélas un soir, il est victime d’une agression dans une ruelle obscure. Il parvient, de justesse, à se débarrasser de son adversaire, mais le mal est fait, ses cordes vocales sont fragilisées, il a perdu sa voix. Bernède comprend vite que Belphégor, ou celui qui se cache sous ce nom, est à l’origine de cette agression…

1927 : Ayant vaincu sa peur et ses hésitations, il écrit un roman, message crypté à l’attention de celui ou celle qui l’a persécuté, pour lui montrer qu’il a percé à jour sa machination.

1937 : Le 20 mars, alors qu’il prononce un discours devant la Société des Gens de Lettres, il s’écroule, terrassé par une crise cardiaque. Dans la poche de sa veste, on retrouve une menace de mort signée de ce troublant: «Belphégor»!
Entretemps, suite à des rénovations au sein du lycée Saint-Sauveur, le sarcophage vide, accompagné des papiers du professeur Chanderne, est expédié à la section égyptologique du Louvre. Présenté, dans le pavillon égyptien de l’Exposition Universelle de Paris en 1937, il est ensuite entreposé, sous une fausse étiquette, dans les réserves du musée…

belphegor à Redon (web)
De nos jours
:
Un conservateur curieux le redécouvre. Désireux d’épurer ses collections, le Louvre contacte alors la Mairie de Redon pour lui proposer de lui restituer ce pan du patrimoine local. Seulement, avec le retour de ce trésor, resurgit le spectre maléfique de Belphégor dans les rues de la cité…

Chasseurs de fantôme, préparez-vous !

BELPHEGOR Redon

Depuis l’ouverture officielle du sarcophage égyptien rendu par le Musée du Louvre à la Ville de Redon, le mystère plane suite aux nombreux événement survenus dans la cité. La municipalité n’a désormais qu’un seul objectif: mettre la main sur Belphégor! Sauras-tu l’aider en osant mener l’enquête?

Tout au long de l'année, de nouvelles énigmes te mèneront sur les traces de Belphégor au cœur du patrimoine redonnais. Durant ta quête, il te faudra trouver quatre silhouettes du fantôme et te prendre en selfie avec chacune d’elles. Des récompenses t’attendent selon le degré de résolution de ton enquête.

A télécharger : Papyrus - été 2018


Le phénomène Belphégor

Belphégor est un roman policier du Redonnais Arthur Bernède paru en 1927. Originellement publié en tant que cinéroman, c’est-à-dire avec la vocation d’être adapté pour le cinéma (muet à l’époque), ce roman doit sa célébrité son adaptation en série télévisée en mars 1965.

10 millions !
c’est le nombre de téléspectateurs français qui ont suivi les 4 épisodes de Belphégor en 1965. A l’époque, la France compte 48 millions d'habitants et seulement 40% possèdent une télévision.

A lire également